Vous êtes ici : Accueil > Actualités

Focus sur les solutions photovoltaïques

Avril 2010
Malgré une implantation au nord de la Loire, COBATEC Lorraine Champagne Ardenne capitalise sur la formation de ses équipes.

Clément SUISSE PDG de l’agence Rémoise investit dans la formation sur les énergies renouvelables. Dimensionnement, études de cas, analyse financière et mesure du retour sur l’investissement seront abordés afin de donner à nos chargés d’affaires les outils permettant d’identifier les futurs gisements de production d’énergie électrique photovoltaïque dans la région et d’en faire bénéficier nos clients.

VALMERE CAPITAL bureau d’étude spécialisé dans l’accompagnement maitrise d’ouvrage travaille en partenariat avec nos équipes sur des projets en cours de validation sur la région champenoise qui devrait permettre très vite à COBATEC de passer de la théorie à la pratique.

Les différents tarifs d’achat d’EDF :

L’arrêté du 31 août 2010 prévoit désormais trois niveaux de tarifs distincts :

Un tarif dit "intégré au bâti" de 58, 51 ou 44 c€/kWh suivant l’usage du bâtiment :
- le tarif à 58 c€/kWh est réservé aux installations de moins de 3kW crête sur bâtiments résidentiels
- le tarif à 51 c€/kWh est réservé aux installations de plus de 3 kWc sur bâtiments résidentiels ainsi qu’aux installations sur bâtiments d’enseignement ou de santé.
- Le tarif à 44 c€/kWh est applicable aux autres installations intégrées au bâti.

Pour pouvoir bénéficier de ces tarifs des conditions techniques sur le système photovoltaïque ainsi que des conditions portant sur le bâtiment doivent être remplies. Elles sont précisées dans l’annexe 2 de l’arrêté du 31 août 2010.

Un tarif dit "intégré simplifié au bâti" de 37 c€/kWh. Ce tarif est adossé à des conditions d’intégration simplifiée au bâti. Celles-ci comportent des critères techniques sur le système photovoltaïque ainsi que des conditions portant sur le bâtiment. Elles sont précisées dans l’annexe 2 de l’arrêté du 31 août 2010.

Un tarif dit "au sol" de 27,6 c€/kWh en métropole et de 35.2 c€/kWh dans les DOM et en Corse.
Pour les installations situées en métropole et dont la puissance est supérieure à 250 kWc, ce tarif est modulé en fonction du département d’implantation. Ainsi, moins le département est ensoleillé, plus le tarif est élevé. Il est par exemple de 27.6 c€/kWh dans le département très ensoleillé des Alpes de haute Provence et de 33.12 c€/kWh dans le département peu ensoleillé du Pas-de-Calais.